Quand les MARIUS s'invitent à la Rochelle

11 Mars 2020

Quand La Rochelle s’invite aux Marius

 

Si tout le monde connaît les Césars, une autre cérémonie, dénommée les Marius, se tient quelques jours avant (le 26 février cette année) afin de récompenser le meilleur film français en audiodescription.

 

Bien que récemment popularisée par le film Pupille, l’audiodescription reste peu connue du grand public, mais représente pourtant, outre une avancée majeure pour les déficients visuels, un art à part entière. Elle consiste, grâce à une voix off enregistrée sur un petit boitier récepteur équipé d’un casque, à faire « vivre » le film aux déficients visuels, leur décrivant par la parole le jeu des acteurs, les paysages et tout autre élément permettant de visualiser les scènes. L’idée de ce prix est venue d’un collectif de 80 déficients visuels qui ont souhaité sensibiliser les professionnels du cinéma à l’importance d’une audiodescription « de qualité », ce qui n’est pas toujours le cas, loin de là. Pour cette troisième édition des Marius, qui a récompensé l’audio-description de Raphaëlle Valenti pour le film J’accuse, le jury était composé de trois Rochelais, dont Anne-Gaël Tardieu-Boissière qui faisait également partie du comité d’organisation. La viceprésidente du comité CharenteMaritime du comité Valentin Haüy, s’investit depuis 2016 au niveau local afin que les salles de cinéma rochelaises proposent des séances audiodécrites. Outre le CGR, la Coursive propose des pièces de théâtre et le Centre chorégraphique national (CCN) programme chaque année un spectacle de danse en audiodescription, ce qui représente une innovation