! IMPORTANT ! Les masques obligatoires dès la semaine du 20 juillet dans tous les lieux recevant du public

19 Juillet 2020

Dans tous les lieux publics clos, vous devrez porter un masque de protection (chirurgical, en tissu ou FFP2). L'épidémie de Covid-19 n'est pas terminée : au contraire, elle reprend depuis quelques jours et un certain relâchement.

Le masque de protection (chirurgical, FFP2 ou "grand public") s'installe durablement dans le paysage. Alors que de nombreux professionnels, commerçants ou institutions publiques l'exigent malgré la fin de l'état d'urgence sanitaire, il va devenir obligatoire. 

Dans son interview du 14-Juillet, Emmanuel Macron voulait rendre le port du masque obligatoire dans les lieux clos accueillant du public au 1er août... son Premier ministre Jean Castex l'a devancé et vient de déclarer, ce jeudi 16 juillet au Sénat, que cette OBLIGATION sera effective "dès la semaine prochaine". 

 

Masques obligatoires : qu'est-ce qu'un "lieu public clos" ?

Avant même le 1er août, le port du masque va devenir obligatoire dans les lieux publics clos afin d’éviter une reprise de l’épidémie de Covid-19. Mais que faut-il entendre par lieux publics clos ?
 

L’Etat doit également définir la notion de lieu public clos, sur laquelle Emmanuel Macron est restée vague. Il a évoqué les lieux de commerce mais sans donner plus de détails. Interrogé le soir même sur BFMTV, le nouveau porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a concédé que les règles doivent encore être définies. « Il va y avoir un travail assez rapide de définition de quels lieux publics on parle et comment l’obligation s’applique », a-t-il indiqué.

L’article R.123-2 du Code de la construction et de l’habitation définit les établissements recevant du public (ERP) comme « tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation quelconque ou dans lesquels sont tenues des réunions ouvertes à tout venant ou sur invitation, payantes ou non. Sont considérées comme faisant partie du public toutes les personnes admises dans l’établissement, à quelque titre que ce soit, en plus du personnel. »

Il s’agit notamment des commerces, des lieux culturels (musées, cinémas, bibliothèques, théâtres, salles de spectacles, salles de conférences, etc.), des banques, des agences immobilières, des services publics (mairies, préfectures, bureaux de poste, etc.), des établissements sportifs, des lieux de culte, des structures accueillant des personnes âgées ou handicapées, des bars, restaurants, hôtels et des locaux des professions libérales (médecins, avocats, notaires, etc.). En revanche, les entreprises n’accueillant que leurs salariés ne sont pas considérées comme des établissements recevant du public.